Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:


Section :

 Rue de l'Arbre Bénit n°118-120
  Ancien pensionnat Sœurs de Notre-Dame

Photo(s) (4)

Repérage sur plans

Classement de la section:

Les communes > Ixelles > Rue de l'Arbre Bénit >  Rue de l'Arbre Bénit n°118-120

Les corps de métiers > Les architectes > Architecte Joseph Pauwels >  Rue de l'Arbre Bénit n°118-120

Les corps de métiers > Les architectes > Bureau d'architectes Accarain et Bouillot >  Rue de l'Arbre Bénit n°118-120

Description (historique/actualité/....) :

En 1842, treize maisons avec jardin sont mises en vente simultanément à la rue de l'Arbre-Bénit dans le Faubourg de Namur-lez-Bruxelles. Les sœurs de Notre-Dame achètent le lot le 15 octobre 1842.
L'ensemble occupe presque tout le quadrilatère entre les rues de l'Arbre-Bénit, de la Croix, des Champs Elysées et Mercelis. Le 28 novembre 1843, Mgr Joachim Pecci, nonce apostolique et futur pape Léon XIII, vient bénir les vaillantes missionnaires.

Le prix pour la pension était, à l'époque, de 600 francs par an... sans les frais ! Le pensionnat est éclairé au gaz dès 1883.

Le jardin était énorme, il contient toujours des spécimens intéressants dont un Gingko bilota qui se trouve actuellement (depuis le 1er avril 2004) sur la liste de sauvegarde (arbres protégés).
Le Gingko bilota est âgé de plus de 150 ans, diamètre de 1,50m, circonférence d'environ 316cm, hauteur de plus de 28m... il est visible de la rue Mercelis.

Les sœurs de Notre-Dame ferment l'établissement en 1963-1964 et se replient sur leur établissement en ville rue de la Régence n°31. La propriété est vendue à la Société Saint-Boniface.
D'autres établissements scolaires s'y installent, par exemple :
l'Institut Jules Halaux en 1963 déjà
une partie de l'Institut Saint-Boniface en 1976
l'Institut Saint-Boniface - Parnasse - Mercelis
l'Ecole les Eperonniers en 1983
le Centre scolaire Eperonniers - Mercelis
l'école primaire de la rue Van Aa qui devient le Jardin des écoliers
l'Etoile du Berger.
On y trouve aussi la salle paroissiale Edelweiss.

Une partie des bâtiments conservés mais transformés en appartements (voir ci-dessous) date de 1876 (en style néoclassique); l'aile en néogothique, architecte Joseph Pauwels, date de 1900/1.

Le site a été profondément rénové en 1997 : une partie des bâtiments dans la rue de l'Arbre-Bénit a été convertie en 1999 en appartements par l'architecte Olivier Thierry; dans les rues Mercelis et de la Croix de nouveaux bâtiments scolaires ont été édifiés (voir plus haut).
Les bâtiments qui sont situés au coin des rues de la Croix et de l'Arbre-Bénit furent transformés en appartements par le Bureau d'architectes Pierre Accarain, Marc Bouillot & Associés.