Panorama de Jette. Vue depuis l'AZ-VUB (UZ Brussel) en 1992. © Dada

Rechercher un nom, un lieu:





Section :

 Rue Ernest Salu

Photo(s) (6)
[+2 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  1 Boulevard de Smet de Naeyer n°523
  1 Rue Ernest Salu n°60

Classement de la section:

Les communes > Jette >  Rue Ernest Salu

Les communes > Ville de Bruxelles > Laeken >  Rue Ernest Salu

Personnes célèbres > Sculpteurs > Sculpteur Ernest Salu >  Rue Ernest Salu

Description (historique/actualité/....) :

Elle relie le boulevard de Smet de Naeyer à l'avenue Houba de Strooper.

Elle conserve un intéressant patrimoine architectural varié et parfois surprenant.

Son nom rappelle la mémoire d'un sculpteur local de renom : Ernest Salu.

Historique et chronologie

La rue, quant à elle, a été tracée au tout début du XXe siècle mais il faut attendre 1914 pour voir les premières maisons : n°41 à 65. Dit autrement, le côté pair est encore des champs et le haut de la rue (partie Laubespin-Houba) ne présente aucune maison. Il y a donc le haut du bas du côté impair qui est construit avec les demeures de A. de Valeriola, architecte-géomètre de profession, et, sans doute son frère, E. de Valeriola, de la S.A. belge « Bec Auer » (1) et fondé de pouvoir de la S.A. hollando-blege « Chaleur et Lumière ». Les de Valeriola ont comme voisine (n°65), Mme Veillat qui quitta rapidement la rue car en 1920, ce n° était habité par A. Naudts.

Sur la vue de 1930 (voir ci-contre) peu avant l'expo de 1935, la rue s'est déjà bien étoffée. Le haut (entre de la rue de Laubespin et l'avenue Houba) est pratiquement construit, mis à part les coins, ainsi que le côté impair entre Laubespin et le bd de Smet de Naeyer. Une boutique, exploitée par Edgard Plass, a été construite sur le coin (n°75-77). Le côté pair a vu également des maisons se construire de part et d'autre de la rue Gilson. Il ne reste plus grand-chose du côté champêtre de la rue.

Sur la vue de 1958, peu avant l'expo de 1958, il ne reste presque plus de terrains à construire. La boutique du coin est devenue une épicerie, l' « épicerie Brugmann, fruits et légumes ». Et plus loin, au n°114, coin rue Stuyvenberg, sur l'avenue Houba, une succursale Delhaize Le Lion a été ouverte (actuellement café « Le Belvédère »). Au n°61, A. de Valeriola, l'architecte-géomètre répond toujours présent. Il est là depuis 44 ans. Son frère ou cousin Em. de Valeriola a cédé la place à Y. Devaleriola, un médecin.

Aujourd'hui, la rue Salu est une petite perle architecturale avec pas moins de 17 maisons reprises à l'inventaire du patrimoine architectural de la Région, dont, évidemment les n° 61 à 65.