Depuis le parking Ecuyer (arrière de la place de la Monnaie). Vers 1980 par © Dada

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Impasse Sainte-Pétronille
  Porte des Roses (ancien nom)

Photo(s) (6)
[+27 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

9 27 Théâtre de Toone (Petite rue des Bouchers n°21)

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone > Ilot Sacré > Rue du Marché aux Herbes >  Impasse Sainte-Pétronille

Description (historique/actualité/....) :

L'impasse accessible via le numéro 66 de la rue Marché aux Herbes serait une des premières de Bruxelles, elle date du XVIIIe siècle.

Elle porta d'abord le nom de par Dry Roosen ganck (littéralement Allée des Trois Roses). On la retrouve aussi parfois sous le nom Porte des Roses. L'odonyme actuel lui est attribué en 1851.

On peut, de nos jours, difficilement s'imaginer qu'en 1866, dans ses sept maisons, 86 personnes étaient domiciliées.

L'impasse sert aujourd'hui d'accès au Théâtre de Toone (que l'on peut également rejoindre par l'impasse Schuddeveld).

Qui donc est sainte Pétronille ?

C'est une vierge et martyre du premier siècle. Pétronille est un diminutif de Pierre... la légende ou l'histoire en fait la fille de l'apôtre Pierre ou au moins une filleule de celui-ci. Elle était la patronne des rois de France; plus tard patronne secondaire de la France.

Source

- Arrêté de classement (09/2001). Extrait : http://annexes.reflexcity.net/bruxelles/arretes-de-classement/2001-impasse-sainte-petronille.pdf