Depuis le parking Ecuyer (arrière de la place de la Monnaie). Vers 1980 par © Dada

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Rue d'Accolay

Photo(s) (5)
[+8 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  4   Clinique César de Paepe (Rue d' Accolay n° 2 à 32)
  4   Fondations Réunies (Rue d'Accolay n° 34 - 36)

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Le pentagone >  Rue d'Accolay

Description (historique/actualité/....) :

Longue de plus ou moins 160m, elle commence rue du Poinçon et aboutit rue des Ursulines.
Rue en forte pente qui présente une dénivellation de 12%.

Historique

Les documents nous rapportent qu'en 1363 un riche patricien bruxellois Jean Collet ou Collay offrit aux Frères Alexiens un grand terrain qu'il possédait entre sa demeure et le fossé de la première enceinte.
Le chemin qui longeait sa demeure descendait jusqu'à la rue du Bord du Verre (aujourd'hui : rue du Poinçon). Il était appelé "Akeleystrate".
La déformation du nom Collay peut trouver une explication dans le fait qu'en vieux français "à" marquait la possession au lieu du "de" : "la rue à Collay".
Les Alexiens construisirent leur couvent au cours du XIVe siècle.
Les façades avant donnaient sur la rue des Alexiens, nouvellement ouverte, et celles arrières sur la rue d'Accolay.
Le couvent fut démoli en 1829-1830 pour l'édification des bâtiments des "Fondations Réunies" selon les plans de l'architecte Henri Partoes pour la "Commission des Hospices civils".
Après la guerre 1914-1918, les habitations du n° 2 au 32 selon démolie pour la construction de la clinique César de Paepe.
L'extrémité impair de la rue, se dresse la façade latérale d'un hospice catholique construit à la fin du XIXe siècle.