Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Simon Stevin

Classement de la section:

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > Renaissance : traces à Bruxelles >  Simon Stevin

Personnes célèbres > Scientifiques >  Simon Stevin

Personnes célèbres > Sculpteurs > Sculpteur Eugène Simonis >  Simon Stevin

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Biographie sommaire

Simon Stevin, né en 1548 à Bruges et mort en 1620, est un ingénieur, mécanicien et mathématicien flamand.
Commis d'un marchand à Anvers, Stevin est employé aux finances du port de Bruges.
Il s'expatrie ensuite et travaille en Prusse, en Pologne, au Danemark, en Suède et en Norvège.
De retour aux Pays Bas en 1581, à 33 ans, il publie un livre sur le calcul des intérêts puis s'inscrit à l'université de Leyde en 1583.
C'est à l'université qu'il découvre l'œuvre d'Archimède.
Stevin fait dès lors ses premières recherches sur les machines qu'il a vu fonctionner dans les différents arsenaux de la mer du Nord et la fin des années 1580 voit la parution, chez l'imprimeur huguenot Christophe Plantin, de ses principaux ouvrages, notamment la "Statique ou l'Art de peser" (1586) et "l'Hydrostatique" (1586).
En 1600, il fonde à Leyde, avec l'appui de Maurice de Nassau, une école d'ingénieurs militaires.
Stevin semble avoir été le premier qui prit pour base de la défense des forteresses, l'artillerie lourde.
L'apport de Stevin à la Statique est considérable.
En 1606, il démontra que deux objets de poids différents tombent avec la même vitesse. Il tenta enfin d'expliquer les marées par l'attraction de la lune.
Il précède donc Galilée sur de nombreux points ; mais son œuvre immense reste largement méconnue.

À Bruges, une place porte son nom et on peut y voir une statue réalisée par Eugène Simonis.