Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:


Section :

 Eglise Saint-Martin

Photo(s) (2)

Repérage sur plans

Classement de la section:

Les bâtiments > Les lieux de cultes > Eglises et chapelles (culte catholique) >  Eglise Saint-Martin

Les corps de métiers > Les architectes > Architecte Jean Gilson >  Eglise Saint-Martin

Les communes > Ganshoren > Place Reine Fabiola >  Eglise Saint-Martin

Les corps de métiers > les peintres et les plasticiens > Artiste Zygmunt Dobrzycki >  Eglise Saint-Martin

Personnes célèbres > Sculpteurs > Sculpteur Frédéric Geilfuss >  Eglise Saint-Martin

Les corps de métiers > Les artistes verriers > Maître verrier H. Heyden >  Eglise Saint-Martin

Description (historique/actualité/....) :

L'église actuelle fut construit en 1970 par l'architecte Jean Gilson.

Précédemment se trouvait ici un édifice de style néogothique et avant encore une ancienne chapelle dont les vestiges les plus anciens dataient de 1112.

L'église Saint-Martin est une église à la façade totalement atypique. Tout d'abord, elle fut dotée d'une haute façade trapézoïdale accueillant une immense composition en céramique conçue par
l'artiste Zygmunt Dobrzycki sur le thème de la Charité, vertu principale de Saint-
Martin. La nef à laquelle on accède par une zone sombre et surbaissée rythmée par douze colonnes en béton brut décoré de figures en bas-relief apparaît,
par son plan également trapézoïdal, comme une projection de la façade, cette espèce de mur infranchissable qu'a voulu l'architecte.

Un immense bas-relief non figuratif réalisé par le sculpteur Frédéric Geilfuss occupe le mur du chevet, mais ce sont les vitraux dessinés par le maître verrier Achiel Meersman (et dessinés par exécutés
par Théo Meersman) qui retiennent l'attention ainsi d'ailleurs qu'un très bel orgue des Frères Van Bever (1889). Les petits vitraux des fenêtres hautes déclinent des nuances de gris alors que le violet triomphe dans les verrières des chapelles latérales.

Par contre, les vitraux de la chapelle Saint-Martin, au nombre de cinq, resplendissent de couleurs. Ils furent dessinés par Achiel Meersman et exécutés
par Théo Meersman.

La chaire de vérité, qui date de 1634, provient de l'abbaye de Dieleghem.

Notons enfin que deux vitraux néogothiques, vestiges de l'église précédente, ont été préservés. Ils sont l'oeuvre du Maître verrier H. Heyden.

Sources

- Programme des journés du patrimoine 2007.