Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Rue Masui

Photo(s) (2)
[+16 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  3 Rue Masui n°52 (Brico Ramsel, Ancien atelier Broeckaert)
  1 Rue Masui n°58 (Café Sportif (lieu disparu))
  5 Rue Masui n°71
    2 Ecole de l'Allée Verte (Ecole 28/29) (Rue Masui n°73, Ecole primaire)
        Mosquée Hadret AICHA (Rue Masui n°99)
    5 Ancien lit de la Senne (tronçon Héliport-Masui)

Classement de la section:

Les communes > Schaerbeek >  Rue Masui

Personnes célèbres > Divers > Jean-Baptiste Masui >  Rue Masui

Les communes > Ville de Bruxelles > Les quartiers de Bruxelles > Quartier Nord >  Rue Masui

Description (historique/actualité/....) :

Longue de 850 m, elle débute à l'Allée Verte et aboutit place Masui (carrefour formé par la rue Masui, la rue du Progrès et la rue des Palais).
En partant de l'Allée Verte, la rue Masui rencontre à sa gauche la rue du Travail, coupe la chaussée d'Anvers, reçoit à sa droite la rue Destouvelles et après avoir croisé l'avenue de la Reine aboutit place Masui.
Elle occupe l'emplacement de la première ligne de chemin de fer Bruxelles-Malines (1835).
En 1844, on décide de relier la gare de l'Allée Verte à la gare du Nord, place Rogier, devenue la gare principale de Bruxelles.
Le tronçon rue Masui sera progressivement abandonnée au profit du tronçon avenue de l'Héliport.
En 1864, l'Etat belge remet aux communes de Laeken et de Schaerbeek le terrain de l'ancienne voie de chemin de fer qui sera transformée en rue.

Jean-Baptiste Masui, ingénieur, fut le premier directeur général des Chemins de Fer belge.

Durant la guerre de 1940-1945, la rue Masui essuya de nombreux bombardements tant des Allemands que des armées alliées. La cible visée était les voies de chemin de fer de la gare du Nord.
Une partie des caves de l'école de l'Allée Verte fut transformé un abri souterrain.