Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:




Section :

 Rue Brederode
  rue Verte
  ruelle du Duc

Photo(s) (14)
[+14 photos dans les sous-sections ci-dessous]

Repérage sur plans


Sous-sections :

  3   Rue Brederode n°9
  6 Rue Brederode n°10 (Chalet norvégien, Chalet suisse)
  2   Rue Brederode n°13
  1 Rue Brederode n°16 (Palais de Bruxelles)
  2   Rue Brederode n°21 (Hôtel De Brouckère)

Classement de la section:

Les communes > Ville de Bruxelles > Les quartiers de Bruxelles > Quartier Royal >  Rue Brederode

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > Renaissance : traces à Bruxelles >  Rue Brederode

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > Renaissance : traces à Bruxelles > Henri de Brederode >  Rue Brederode

Description (historique/actualité/....) :

Longue de 250 mètres, elle commence rue de Namur et finit au carrefour formé par la rue de la Pépinière et la place du Trône.

Historique

Cette rue était un chemin de terre qui longeait d'un côté le mur d'enceinte entourant l'abbaye du Coudenberg et de l'autre côté les murs de l'abbaye des Carmélites Thérésiennes. Elle permettait d'atteindre une poterne qui donnait accès au parc des ducs de Brabant. Ce sentier était dénommé ruelle du Duc. Elle est citée dans un livre censal de 1346 : “Sertoghs poorte”.
En 1779, elle prend le nom de rue Verte. Enfin, l'arrêté du 17 juin 1851 la dénomme “(de) Brederode” en mémoire du comte Henri de Brederode.
Sous le règne de Léopold II (fin XIXe, début XXe, cette rue, aujourd'hui paisible, était, selon certains historiens, comme la Wall Street bruxelloise. Cet épisode est lié aux richesses générées par l'exploitation de l' Etat indépendant du Congo. Quasi toutes les sociétés liées à l'exploitation de la colonie y avaient un siège (ou au moins à proximité immédiate). la Banque Lambert, actuelle ING, n'était pas bien loin. Le premier ministère des Colonies était lui aussi à quelques dizaines de mètres, rue de Namur. Idem pour l'Association internationale africaine.

On peut vraiment affirmer que cette rue et ses alentours immédiats sont littéralement hantés par le fantôme de Léopold II, souverain du Congo. Sa statue équestre se dresse place du Trône, quasi à l'entrée de la rue.

Elle est aussi intimement liée au Musée de la Dynastie et abrite l'entrée de service du Palais de Bruxelles. Mais ici encore, on revient vers Léopold II, puisque le musée fut crée à l'initiative d'un groupe structuré de ses admirateurs.

En 1869, l'extension du domaine royal provoque un réaménagement de la rue.

Aujourd'hui, cette rue est bordée du côté gauche par le mur d'enceinte du Palais Royal (rue de Namur - place du Trône).


Actualité 2001

Les menaces d'attentat depuis le 11 septembre ont donné à cette rue étroite qui longe l'arrière du Palais royal un aspect assez étrange. Suite à la menace bien réelle à cet endroit, des poteaux y rendent l'arrêt impossible. Aucun véhicule garé, quasi pas de piétons, cette rue semble déserte et hors du temps, à quelques mètres de l'animation de la rue de Namur. De plus des policiers la surveillent en permanence.

Hommage

Le nom de la rue commémore Henri de Brederode, figure de notre Renaissance. Mais l'administration hésite entre 'rue Bréderode' et 'rue de Bréderode' et aussi entre 'Bréderode', 'Brederode' et même 'Brédérode' !

Un habitant devenu célèbre : Sax habitait dans la rue (numéro cadastral 932) en 1830 avant la Révolution. Indiqué dans l'Almanach royal de la Cour des Provinces méridionales et de la Ville de Bruxelles pour 1830. Indiqué dans la liste des marchands, fabricans et artistes de la Cour.