Photo: Redvers, via Flickr

Rechercher un nom, un lieu:



Section :

 Pieter Breughel
  Bruegel
  Breughel l'Ancien
  Brueghel
  Pierre Breughel

[+23 photos dans les sous-sections ci-dessous]


Sous-sections :

2 14 Square Breughel l'Ancien (Rue Notre-Dame de Grâces, Square Brueghel l'Ancien, Rue de l'Epée)
  4 Brueghel au travail
  2 Rue Breughel
  2   2019 Année Bruegel
  1   Place Cardinal Mercier n°23 (Taverne le Breughel, Fresque "Genèse et Éclosion")

Classement de la section:

Personnes célèbres > Peintres >  Pieter Breughel

Encyclopédie > Périodes de notre Histoire > Renaissance : traces à Bruxelles >  Pieter Breughel

Description (historique/actualité/....) :

Biographie contextuelle

ReflexCity ne cherche pas à retracer la biographie complète des célébrités, ce qui ferait double emploi avec une multitude d'autres sites bien plus détaillés et précis, que chacun peut aisément consulter. Nous nous limitons ici à situer sommairement la personnalité et à mettre en évidence ses liens avec la région bruxelloise, chronologiquement et géographiquement.
Pieter (souvent francisé en Pierre) Breughel, Brueghel ou Bruegel dit l'Ancien est un peintre brabançon.
Il existe encore d'autres graphies de son nom, parce qu'on dispose de bien peu d'écrits à son sujet. De même ses lieux et dates de naissance font l'objet de controverses que nous ne détaillerons pas.

Repères biographiques

Il serait né à Bruegel (mais deux lieux portent ce nom) entre 1525 et 1530 et mort le 5 septembre 1569 à Bruxelles. Il est donc un comtemporain de Philippe II d'Espagne.
Avec Jan Van Eyck, Jérôme Bosch et Pierre Paul Rubens, il est considéré comme une des quatre grandes figures de la peinture flamande des XVIe et XVIIe siécles.
Gendre, père et grand-père, oncle et grand-oncle de nombreux peintres, dont une série de Breughel, nous conseillons à ceux qui veulent vraiment s'y retrouver de consulter WIKIPEDIA à ce sujet.
Entre 1555 et 1562, il est établi à Anvers et travaille pour l'éditeur Jérôme Cock. Dans cette ville, il fait la connaissance de quelques figures de la Renaissance, dont le cartographe Abraham Ortelius qui laissera un texte d'hommage, lors du décès du peintre.

On sait aussi que son maître en peinture fut Pieter Coecke van Aelst, dont il épousa la fille, Mayken semble-t-il (Ici aussi on retrouve toutes sortes d'orthographes, même Maria Coeke et Marie Couke !!!)

L'Art de Breughel

Sans entrer dans les détails, ce qui est une affaire de spécialistes...
Il est généralement admis que ce peintre fait la transition entre le moyen âge et la Renaissance, qu'à l'inverse des peintres de cette dernière époque, il ne peint pas de nus et ne s'intéresse que très médiocrement aux portraits. Il est par contre un précurseur lorsqu'il peint de façon réaliste des gens de nos campagnes. Hors norme, il est inclassable dans l'histoire de la peinture.


Breughel à Bruxelles

En 1562 ou 63, le peintre s'installe à Bruxelles, dans le quartier des Marolles, présisément rue Haute n° 132. C'est à l'église Notre Dame de la Chapelle qu'il épouse en 1563 Mayken Coecke.
En 1564 naît le premier de ses fils, Pieter Breughel le Jeune, dit Breughel d'Enfer.
C'est à cette époque que débutent aux Pays-Bas les persécutions contre les protestants. La situation politique et religieuse en Flandres se dégrade. En 1567 marque la répression sanglante menée par le Duc d'Albe et l'exécution des comtes d'Egmont et de Hornes sur la Grand-Place.
En 1568, naît le second fils, Jan Breughel l'Ancien, dit Breughel de Velours.
Durant ces années très troublées le peintre ne sera pas inquiété ; il semble qu'il ait bénéficié de la protection du gouverneur Antoine Perrenot, Cardinal de Granvelle, grand amateur d'art et collectionneur des toiles de Breughel.
Breughel meurt en 1569 et est enseveli dans l'église Notre Dame de la Chapelle à Bruxelles.

Source : principalement WIKIPEDIA

Traces de Breughel à Bruxelles et hommages.

Notre-Dame de la Chapelle. Le peintre qui s'y maria y est également inhumé, ce que rappelle une épitaphe.

Une association de quartier à pris le nom de Association des Commerçants du Quartier Bruegel Marolles

Le Musée des Beaux-Arts de Bruxelles présente bien entendu plusieurs toiles de Breughel. Ne citons que la très célèbre Chute d'Icare (1556).

Le « Fantôme espagnol », chef d'œuvre de Willy Vandersteen débute dans un salle de musée où Bob, Bobette et Monsieur Lambique sont en contemplation devant une fête campagnarde, œuvre de, dit le récit, « Pierre Breughel l'Ancien ». Dans le corps même du récit le peintre est encore représenté et cité : on le voit assis en train de croquer une scène de la vie paysanne, puis il joue un rôle direct dans l'histoire pendant 3 pages. Enfin, la même toile réapparaît à l'ultime page du récit pour en permettre le dénouement. C'est donc un tableau bien réel de Pierre Breughel, "Repas de noces paysannes" qui sert de trame à toute l'intrigue du « Fantôme espagnol »

L'écrivain Michel de Ghelderode était un grand admirateur des tableaux de Breughel, qu'il cite souvent dans ses œuvres, comme Les Aveugles, inspirée par le tableau La parabole des Aveugles.
Dans la pièce La Balade du Grand Macabre, le pays où se déroule l'histoire s'appelle "Brueghellande ».

En bordure du quartier des Marolles, face à la porte de Hal, dans un bel immeuble ancien est installée une Brasserie Breughel, Boulevard du Midi n° 145 - 146.

Bruxelles lui a dédié :
- la courte Rue Breughel (Rue Pierre Breughel l'Ancien), à la lisière des Marolles
- le plus récent Square Breughel l'Ancien, au pied de l'ascenseur reliant les Marolles au Palais de justice, à côté de la maison où vécut le peintre, Rue Haute n° 132.

Actualité 2015

Une sculpture "Brueghel au travail" de Tom Frantzen a été installée en bordure de l'église Notre-Dame de la Chapelle où le peintre s'est marié et a été inhumé.

On peut donc dire que le souvenir de Breughel est bien présent dans les Marolles, son quartier.

Liens

http://www.bruegel-marolles.be
http://www.restode.cfwb.be/francais/_ARTS/breughel/index.asp
http://www.brasseriebreughel.be/home.htm